La Fondation

Photo ancienne de l'IJAUn peu d’histoire…

Après l’Institution Royale des Quinze-Vingt créée en 1254, Valentin Haüy fonde en 1784 celle des Enfants Aveugles devenu en 1843 l’Institut National des Jeunes Aveugles… et c’est en 1866 que débute l’histoire de l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse.
Guidée par la référence à Valentin Haüy et à Louis Braille qui affirmaient que les enfants aveugles pouvaient s’instruire, penser et produire comme les voyants, l’Institution des Jeunes Aveugles se donne pour mission l’instruction et la formation professionnelle des enfants qu’elle accueille.

1869 une année marquante pour l’Institut : construction, rue Monplaisir, de l’établissement qui est aujourd’hui, toujours à ce même endroit et le 5 mai 1869, L’Institution des Jeunes Aveugles de Toulouse est reconnue d’utilité publique, par décret Impérial.

Une institution toujours en mouvement…

Façade extérieure de l'Institut à Toulouse

Depuis sa création l’Institution n’a cessé de garder le cap sur sa mission d’instruction. Progressivement d’autres préoccupations sont apparues : la vie sociale, l’ouverture sur le monde extérieur, les activités ludiques et de loisirs, l’autonomie… Au fil des ans, l’Institution a montré sa volonté et sa capacité à s’adapter aux diverses évolutions de la société et des cadres législatifs.
Après La loi de 1975 en faveur des personnes handicapées et celle relative aux institutions accueillant ces personnes, la Fondation Institution des Jeunes Aveugles prend, le 25 mai 1978, le titre de « Centre d’Education Spécialisée pour Déficients Visuels – Institut des Jeunes Aveugles ».
Début des années 1990, le CESDV – Institut des Jeunes Aveugles au travers de l’application des décrets de 1988, prend le visage institutionnel qui est le sien actuellement.
Aujourd’hui l’Institut répond aux nouveaux enjeux et exigences posés par la loi de 2002, réformant la Loi de 75 sur les institutions sociales et médico-sociales, et celle de 2005 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Statut et forme de gestion

L’Institut est une fondation à but non lucratif reconnue d’utilité publique, gérée par un conseil d’administration composé de 15 membres.

Les valeurs de la fondation, ses missions et objectifs

Vue extérieure de l'IJA depuis la courEn 2001 La fondation a élaboré une Charte mettant en avant les valeurs qui guident son action.

Cette Charte a été élaborée à partir de commissions de travail regroupant des personnes accueillies dans l’établissement CESDV, des familles, des représentants de l’Association Nationale des Parents d’Enfants Aveugles (ANPEA), différents professionnels et des représentants du Conseil d’Administration.

Dans cette charte l’ensemble des signataires affirme dans ses principes fondateurs que toute personne est un individu à part entière et en développement dont l’identité n’est pas réductible à son handicap. Ils partagent les valeurs humanistes de solidarité, de tolérance et de reconnaissance de l’autre.

Lire la Charte de l’Institut

1869 une année marquante pour l’Institut : construction, rue Monplaisir, de l’établissement qui est aujourd’hui, toujours à ce même endroit et le 5 mai 1869, L’Institution des Jeunes Aveugles de Toulouse est reconnue d’utilité publique, par décret Impérial.

Les commentaires sont fermés.